Menu

Contact

Contactez-nous pour plus de renseignements

Dr HANNEBICQUE 02.28.27.20.41

Dr LE JACQUES 02.28.25.59.64

Dr THONG 02.28.25.59.62

Prendre un RDV

Vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin de votre choix, soit directement en ligne sur Doctolib, soit par téléphone aux heures d'ouverture du cabinet.

Dr Benjamin Le Jacques Dr Phanarom THONG Dr Matthieu Hannebicque M. Arnaud Genet

Partagez


L'arthrose des doigts



Définition

L’arthrose correspond à la destruction des surfaces de glissement (le cartilage) d’une articulation. Lorsque le cartilage est trop usé, l’os apparait, et le frottement se fait os contre os. Les douleurs apparaissent alors, avec un enraidissement progressif et une perte de la fonction du doigt. Cette arthrose peut également toucher l’articulation du milieu du doigt, appelé IPP (InterPhalangienne Proximale) ou l’articulation de la base du doigt, appellée MCP (MétacarpoPhalangienne). Elle est très fréquente, touchant surtout la femme, et débute le plus souvent vers l’âge de 50 ans. Elle peut être très bien tolérée malgré l’importance des signes radiologiques et des déformations du doigt, ou devenir très gênante dans la vie quotidienne entraînant des douleurs, une limitation de la mobilité du doigt et une diminution de la force de serrage de la main.


Causes

Les facteurs prédisposant à cette affection sont nombreux : dégénératifs comme pour toutes les arthroses, mécaniques (mouvements répétés des doigts), héréditaires et familiaux, parfois après un traumatisme.


Traitement

Le traitement, dans un premier temps, est médical faisant appel aux traitements antalgiques et anti-inflammatoires, parfois à des infiltrations de l’articulation.

La chirurgie n’est envisagée qu’après échec du traitement médical : elle consiste à retirer l’os malade, à nettoyer l’articulation et la remplacer par une prothèse en métal. Cette prothèse est implantée dans l’os et reproduit les mouvements du doigt.

Après l’intervention il faut mobiliser rapidement le doigt. Cette intervention ne redonne pas un doigt normal et ne permet pas de récupérer complètement la force de serrage de la main.

Partagez



ACTUALITES