Menu

Contact

Contactez-nous pour plus de renseignements

Dr HANNEBICQUE 02.28.27.20.41

Dr LE JACQUES 02.28.25.59.64

Dr THONG 02.28.25.59.62

Prendre un RDV

Vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin de votre choix, soit directement en ligne sur Doctolib, soit par téléphone aux heures d'ouverture du cabinet.

Dr Benjamin Le Jacques Dr Phanarom THONG Dr Matthieu Hannebicque M. Arnaud Genet

Partagez


Névrome



Définition

Le névrome est une tumeur d’un nerf survenant après une lésion nerveuse périphérique, le plus souvent traumatique. Il s’agit d’une lésion bénigne qui se développe à partir des fibres nerveuses blessées, soit par une plaie, une compression, ou des microtraumatismes répétés. Cet amas d’extrémités de fibres nerveuses prolifère anormalement. Cela déclenche de vives douleurs électriques, soit spontanément soit lors du toucher d’une zone hypersensible en regard du névrome, appelée zone gâchette.

Un nerf est un tuyau conduisant les fibres nerveuses qui véhiculent l’information sensitive (la douleur, le toucher, le chaud et le froid) et motrice (la contraction des muscles afin d’effectuer le mouvement désiré). Lorsqu’un nerf est sectionné ou abimé, les fibres nerveuses qui sont en aval de la plaie vont dégénérer, et les fibres en amont vont repousser pour retrouver leur chemin dans le nerf jusqu’à la zone de peau ou de muscle en aval. Parfois cette repousse se fait de manière désorganisée et anarchique et l’information électrique ne passe plus. Le patient garde une zone anesthésiée en aval et le névrome peut devenir très douloureux.


Causes

Le névrome apparait souvent suite à un traumatisme violent. Le plus souvent il s’agit d’une plaie par objet tranchant (couteau, ciseaux, scie circulaire…). Parfois il s’agit d’un écrasement ou d’une élongation, lors d’une fracture par exemple. Il peut apparaitre après une réparation microchirurgicale d’un nerf, lorsque la repousse est bloquée par la fibrose cicatricielle. Enfin une amputation est une cause fréquente de névrome, qu’il faut bien différencier des douleurs du membre fantôme.


Traitement

Le traitement est médical dans un premier temps. On essaie de désensibiliser le nerf par des massages profonds, des compressions, un travail en ergothérapie et en rééducation. Des patchs d’anesthésiants, des électrodes peuvent également être essayés. Si les douleurs persistent et que la gêne est importante une chirurgie pourra être proposée.

Le but de l’intervention chirurgicale est de retirer le névrome puis d’éviter la récidive. Si le nerf est en continuité une résection-suture peut être tentée après un manchonnage. S’il s’agit d’une section complète ou que le nerf n’est pas réparable il faut alors enfouir la partie saine dans un muscle ou dans l’os. Cela permet d’éviter une nouvelle repousse douloureuse. L’opération est réalisée le plus souvent en chirurgie ambulatoire (vous restez quelques heures sur la clinique et vous rentrez chez vous le soir). L’anesthésie est le plus souvent locorégionale (seuls la main et le bras opérés sont endormis à la différence d’une anesthésie générale).

Partagez



ACTUALITES